Trois ateliers et des présentations de corps de métiers ont retenu l’attention des élèves des classes de première et terminale au premier jour de la semaine de l’orientation. Dans la partie #1 ici, une banquière, un médecin et un diplomate ont répondu aux questions des élèves de première. Dans cette deuxième partie, les professeurs réagissent aux interrogations des élèves de terminale.

Vers quel parcours s’orienter après un bac scientifique ?

M. BANSAH Kodjo enseignant d’histoire-géographie a animé un atelier sur les cursus envisageables après un bac scientifique. Avec des projections et la revue de pages métier, il a abordé les classes préparatoires, les BTS (brevet de technicien supérieur), les DUT (diplôme universitaire de technologie, les licences universitaires et la PACES (première année commune aux études en santé) avec ses élèves. « Le bac S ouvre la voie à plusieurs parcours possibles. Les classes préparatoires aux grandes écoles, le BTS, le DUT, les licences en science, technologie et santé, les concours aux écoles d’ingénieurs, tous ces choix de parcours vous sont possibles ».

Après des explications sur les implications de chaque parcours, l’enseignant a amené ses élèves à questionner leurs choix, à revoir leur adéquation avec les filières qui les intéressent plus. « Il n’y a pas de mauvais choix, vous êtes en mesure de réussir tout ce que vous voulez entreprendre. Vous devez pour cela être méthodiques, rigoureux et engagés. Il ne doit pas avoir de grande différence entre ce qui vous passionne et votre projet d’orientation », leur a-t-il dit en conclusion.

Que faire après un bac ES? Source https://www.cncorientation.fr/quoi-faire-apres-un-bac-es/

Un bac ES, et après ?

« Après, tout est possible ! » a répondu d’entrée l’animateur de l’atelier M. OFORI Kossi, enseignant de français. Il a poursuivi : « vous souhaitez devenir économiste, ingénieur, développeur d’application ou journaliste ; vous ne vous trompez pas en effectuant un baccalauréat économique et social. Chaque année, les diplômés de bac ES s’orientent dans des domaines très différents, entament des cursus très variés dans des établissements de tous types ».

Avec des chiffres et des tendances, il a dévoilé la pléiade de parcours qui s’offrent au bachelier ES. Avec 50 % des diplômés qui s’orientent vers les formations universitaires et environs 23 % dans des cursus courts du type BTS et DUT, M. OFORI a détaillé les choix possibles avec à chaque fois des écoles de référence.

Avant la fin de l’atelier, l’enseignant a donné la parole à Marlène, ancienne élève de Cours Lumière diplômée du bac ES session 2019. Elle est en DUT gestion administrative et commerciale des organisations à Lyon. Marlène a expliqué les particularités de sa formation et les cursus qu’elle aurait pu choisir avec son bac ES. Son témoignage a permis aux élèves de poser des questions sur la sélectivité des recrutements dans divers parcours.

En terminal S comme en ES, les ateliers au cours de cette première semaine de l’orientation ont été le lieu de plusieurs questions et d’explications. En attendant la deuxième, les enseignants ont réaffirmé leur disponibilité pour accompagner les élèves qui le désirent pour affiner leurs choix.